Home NOS CONSEILS 5 questions à ne surtout pas poser en entretien d’embauche

5 questions à ne surtout pas poser en entretien d’embauche

1165
0

L’entretien d’embauche

5 questions à ne surtout pas poser en entretien d’embauche

A la fin de l’entretien, lorsque le recruteur vous demande si vous souhaitez creuser certains points, vous devez être prêt à lui poser des questions. Mais toutes ne sont pas bonnes à dire !

Certaines questions sont particulièrement rédhibitoires aux oreilles des employeurs. En voici cinq à ne surtout pas poser lors d’en entretien de recrutement.

Quels sont les horaires ?

Ok, ok, il n’y a pas que le travail dans la vie, mais en posant cette question, le recruteur aura l’impression que la seule chose qui vous intéresse c’est le salaire. Même si le présentéisme est un mal bien français et qu’il ne vous faut pas 10 heures pour réaliser une journée de 8, les entreprises ont toujours envie de savoir que leurs salariés sont prêts à travailler sans compter pour elle. Faites au moins semblant le temps de l’entretien…

Vous avez des tickets restaurants, une mutuelle ?

Cette question est bien légitime mais ça n’est pas vraiment à vous de la poser ou en tout cas pas dès le premier entretien d’embauche et pas nécessairement de cette façon. Attendez plutôt que le recruteur vous demande vos prétentions salariales pour vous enquérir du package qu’il a à vous offrir. Si l’employeur tarde à vous la poser, au bout du second voire du troisième entretien, vous pouvez glisser une question sur la rémunération.

Quelle est l’activité de l’entreprise ?

Vous faites quoi précisément ? Jamais au grand jamais, vous ne devez poser cette question. Même si vous avez postulé auprès de cette entreprise un peu par hasard et que bizarrement vous avez été retenu pour un entretien, vous ne pouvez décemment pas poser cette question à un recruteur. C’est la pire des façons de vous griller. En revanche vous pouvez demander à ce que l’on vous précise un point du poste, de l’activité ou encore questionner sur le développement à venir de l’entreprise…

J’ai prévu des vacances, je peux démarrer d’ici deux mois ?

Entre deux emplois, chacun a envie de faire un break. C’est bien normal et le contraire serait préjudiciable à votre future entreprise. Nul besoin pour elle d’employer un salarié sur les rotules. Néanmoins, cette question devra être posée de façon plus subtile. Un peu comme pour les prétentions salariales, vous devez attendre le bon moment : le mieux étant quand vous sentez que le poste va vous revenir, après avoir passé les premiers entretiens.

Dans trois ans vous me proposerez quoi ?

Un employeur ne sera pas forcément gêné par un salarié aux dents qui rayent le parquet. C’est même plutôt sain et somme toute, on ne vit qu’une fois. Alors autant avoir une carrière riche plutôt que de finir frustré derrière son ordinateur. Mais en posant cette question, vous suggérez avant même d’être embauché que vous quitterez l’entreprise si vous n’obtenez pas ce que vous voulez dans un avenir proche. Vous avez droit de le penser mais évitez de le dire…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here