Home NOS CONSEILS Chercher un emploi quand on est en poste : tous nos conseils

Chercher un emploi quand on est en poste : tous nos conseils

1266
0

Chercher un emploi quand on est en poste : tous nos conseils

On ne cherche pas un emploi de la même manière quand on est en poste ou en recherche active. En poste, votre démarche sera probablement plus subtile mais pas moins efficace !

Vous avez fait le tour de votre poste ? La réalité de vos missions ne correspond pas ou plus à ce qui avait été évoqué quand vous avez été recruté ? Si vos différentes tentatives pour faire évoluer les choses n’y ont rien changé, c’est peut-être le moment de faire de nouveaux projets. Voici nos conseils pour gérer sereinement votre recherche d’emploi parallèlement à votre vie professionnelle !

Des recherches efficaces mais discrètes

Restez discret au sein de votre entreprise actuelle, cela va sans dire, mais également au sein de votre réseau et avec vos futurs interlocuteurs. Dans votre entourage, sélectionnez les personnes-clés que vous avez identifiées comme à la fois dignes de confiance et utiles à vos recherches. Dans votre entreprise, vous pourriez avoir besoin d’un contact à donner à un recruteur qui voudrait des références, essayez de trouver cette personne qui peut également être un ancien collègue désormais en poste ailleurs.

Autre situation : vous avez peut-être noué une relation de confiance avec votre employeur ou votre DRH, qui rend possible le fait de parler de votre envie de changement en toute transparence. Dans un tel cas, veillez à préserver un certain niveau de discrétion avec vos collaborateurs : vous n’êtes pas encore parti et vous pouvez encore changer d’avis.

Restez impliqué dans votre poste actuel

Vous êtes toujours en poste et rémunéré pour remplir vos missions, votre nouveau projet n’y change rien. Cantonnez vos recherches à vos plages de temps libre : avant de commencer votre journée, éventuellement pendant la pause déjeuner et une fois la journée terminée. Évitez également de prendre rendez-vous pour des entretiens sur les horaires de travail ou posez une journée ou une demi journée si nécessaire, pour ne pas avoir à justifier votre organisation.

Sachez que légalement vous pouvez être congédié pour faute si vous prenez plus de 10 mn de votre temps de travail par jour pour une activité personnelle. Bon à savoir toutefois : en cas de démission ou de licenciement, la loi vous autorise à consacrer deux heures par jour à votre recherche d’emploi pendant la période de préavis.

Si pour une raison ou une autre vous aviez besoin de stocker des documents personnels sur votre ordinateur, rassemblez-les dans un dossier que vous nommerez “privé” ou “personnel”, votre employeur ne sera pas en droit d’accéder à ce dossier, contrairement au reste du contenu de votre ordinateur qui lui est accessible, même en votre absence.

Vos mots d’ordre : anticipation et organisation

Vous allez cumuler votre travail actuel et votre recherche, en d’autres termes votre emploi du temps des prochaines semaines va être plutôt dense. Mieux vous serez organisé, plus vous serez détendu et efficace. Faites par exemple en sorte d’avoir tous vos outils disponibles sur votre smartphone, vous pourrez optimiser un temps de pause ou d’attente et accéder à vos sites de recherche d’emploi, vos réseaux sociaux, votre CV…

Anticipez aussi la question du préavis, qui vous sera posée dès le premier entretien. D’une durée de trois mois pour les cadres, elle peut s’adapter si vous convenez d’un arrangement avec votre employeur qui peut notamment accepter que vous cumuliez les deux heures évoquées précédemment pour réduire votre préavis (si la convention collective le permet).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =