Home NOS CONSEILS ENTRETIEN D’EMBAUCHE: L’art de décliner une offre d’emploi en 7 points

ENTRETIEN D’EMBAUCHE: L’art de décliner une offre d’emploi en 7 points

435
0
Young serious Caucasian bearded businessman dressed smart casual using smart phone and drinking coffee. Cafe interior.

Le refus n’est pas réservé aux recruteurs. Les candidats eux aussi peuvent être amenés à écarter une offre d’emploi. Et bien que vous n’ayez signé aucun contrat, c’est une situation difficile à appréhender. Retrouvez nos conseils pour décliner une proposition d’embauche, sans que cela ne vous porte préjudice !

Il arrive que vous soyez dans l’obligation de refuser une offre car le poste ne vous convient pas, la culture d’entreprise vous déplaît, le salaire n’est pas à la hauteur de vos espérances ou bien vous avez trouvé un autre emploi avec des conditions de travail plus séduisantes… Les raisons peuvent être nombreuses, mais vous devez respecter certains points afin de ne pas offusquer le recruteur et laisser une bonne image de vous.

1. Prévenez rapidement le recruteur

Une fois que votre décision de refuser l’offre est prise, ne tardez pas à prévenir le recruteur. Ne le “ghostez” pas et ne repoussez pas l’échéance, afin qu’il puisse avancer de son côté et recommencer le processus de recrutement avec d’autres candidats.

2. Privilégiez l’appel au mail

Envoyer un e-mail pour présenter votre refus est moins embarrassant, mais peut être mal perçu, d’autant plus si vous avez déjà été en entretien. Prenez votre courage à dix doigts et appelez directement la personne qui a examiné votre candidature (le chargé de recrutement ou le DRH). Vous démontrez ainsi votre professionnalisme.

3. Faites preuve de reconnaissance

Le recruteur vous a choisi plutôt qu’un autre candidat, il a misé sur votre profil. Prenez cela en considération et montrez-vous reconnaissant en le remerciant du temps qu’il a passé à étudier votre candidature et à vous recevoir en entretien.

4. Un feedback positif

Pour que le chargé de recrutement n’ait pas l’impression d’avoir totalement perdu son temps avec vous, faites-lui part de vos impressions positives quant à l’entreprise et le processus de recrutement. Le but n’est pas de flatter son égo, mais bien d’apporter une critique positive et constructive.

5. L’honnêteté avant tout

Expliquez en toute transparence les raisons pour lesquelles vous déclinez l’offre d’emploi. À partir du moment où vous êtes honnête, la pilule se digère bien plus aisément. Si c’est une question de commodité (entreprise trop loin de votre domicile), de culture d’entreprise ou de salaire, et que vous n’êtes pas offensant dans votre propos, le recruteur ne peut pas vous en vouloir. Montrez-vous également empathique, en précisant que vous êtes conscient de la complication que votre refus peut causer.

6. Gardez contact

Les raisons de votre refus peuvent concerner le poste en lui-même, mais si l’entreprise vous plaît, il n’y a pas de raisons pour que vous ne re-postuliez pas ultérieurement. Dans ce cas, glissez une phrase au recruteur pour lui souligner votre envie de rester en contact, au cas où une future opportunité se présente.

De plus, vous pouvez être amené à le revoir dans d’autres circonstances, d’où la nécessité de laisser une bonne impression et d’entretenir de bonnes relations.

7. Recommander quelqu’un

Si vous connaissez une personne susceptible d’être intéressée par le poste que vous déclinez, faites-le savoir au recruteur. Vous lui évitez ainsi de recommencer le processus de sourcing, ce qui est une manière de vous “rattrapper” de lui avoir fait faux-bond.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here