Home NOS CONSEILS Salaire : les 5 points clés pour bien négocier en entretien d’embauche

Salaire : les 5 points clés pour bien négocier en entretien d’embauche

541
0

L’entretien d’embauche

Salaire : les 5 points clés pour bien négocier en entretien d’embauche

La date de votre entretien approche et même si ce n’est pas votre première expérience, vous appréhendez le moment de la négociation du salaire ? Découvrez comment vous préparer en 5 points clés.

Étape incontournable du processus de recrutement, la négociation de salaire n’est pas une simple formalité pour tous les candidats. Dans tous les cas, mieux vous serez préparé et mieux vous pourrez négocier, quel que soit le poste que vous souhaitez décrocher.

Soyez objectif mais conscient de votre valeur ajoutée

Vous devez pouvoir vous situer professionnellement de manière la plus objective possible. Vous avez des forces ? Des qualités qui vous distinguent ? Sachez les mettre en avant. Quant à vos faiblesses, faites preuve d’honnêteté et montrez que vous avez déjà trouvé des solutions efficaces et que vous connaissez bien votre fonctionnement dans votre vie professionnelle. Tous ces éléments contribueront à rendre vos exigences salariales crédibles et le recruteur comprendra que vous connaissez votre valeur par rapport au marché.

Soyez concret, illustrez vos propos

Vous devez pouvoir illustrer vos atouts avec votre expérience, vos réalisations durant votre poste précédent et ce qu’elles ont apporté à l’entreprise. Votre savoir-être et vos soft skills sont essentielles durant l’entretien, pour autant le recruteur a besoin de comprendre comment vous allez contribuer à la performance de l’entreprise pour évaluer quel effort il est prêt à fournir pour vous rémunérer.

Préparez-vous pour anticiper

Mieux vous serez préparé, plus vous serez à l’aise. Si vraiment vous doutez de vos talents de négociateur, n’hésitez pas à vous entraîner en situation réelle avec un proche qui jouera les recruteurs. Demandez lui d’être sans concession, de poser les questions qui dérangent ou de faire des commentaires susceptibles de vous sortir de votre zone de confort. Vous pouvez également vous filmer : l’exercice peut paraître inconfortable mais il est très formateur. Si la négociation de votre salaire est un sujet vraiment compliqué, c’est une bonne façon de voir vos progrès.

Pensez « fourchette de salaires »

En bas de la fourchette, le salaire minimum pour lequel vous acceptez d’être engagé et en haut, votre salaire idéal. Si vous donnez un chiffre trop précis, ce sera plus difficile de négocier mais attention aussi à l’écueil inverse : une fourchette trop large laisse supposer que vous êtes dans le flou, peut-être mal préparé, avec le risque de perdre en crédibilité. La fourchette idéale ? Un écart de 10 à 15% entre les deux salaires annoncés.

N’ayez pas peur de négocier

Peu importe votre personnalité et votre appétence à la négociation, cette étape reste indispensable. Ne soyez pas gêné par les questions d’argent, elles sont incontournables ! Et mieux vous y serez préparé, plus vous serez serein.

Si vous avez un tempérament timide ou si vous êtes mal à l’aise avec ces questions, demandez conseil auprès de professionnels de votre entourage : comment gèrent-ils la négociation de salaire côté candidat ? Et côté recruteur ? Quelles sont les bonnes pratiques ? Les erreurs à ne pas commettre ? Vous trouverez également des ressources en ligne sur Edudeskci, des livres dédiés au sujet ainsi que des podcasts.

Dans tous les cas, restez serein. La marge de manœuvre dont dispose le recruteur dépasse rarement les 10%. Si vous négociez bien, vous ne pourrez pas pour autant faire bondir le salaire proposé, et à l’inverse, si ce n’est pas votre tasse de thé, le recruteur ne vous proposera pas un salaire très bas pour un poste à responsabilité ou avec de l’expérience.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here